Nos projets

Les projets d’avenir sont nombreux: agrandir l’école de musique pour recevoir plus d’enfants, poursuivre les formations supérieures au conservatoire local et le transfert de compétences pour la réparation des instruments, embaucher d’avantage de professeurs, créer des échanges avec d’autres orchestres de jeunes et surtout, à terme, permettre à La Escuela de Iniciación Musical Santa Cecilia d’être autonome.

Agrandir l’École de musique

En janvier 2018, le terrain voisin à de l’école a été acheté afin d’agrandir les installations. De nouvelles salles de classes et de répétition y seront construites afin d’accueillir davantage d’élèves. Un grand atelier réunissant la réparation des instruments à vent et des instruments à cordes y sera aménagé. En fonction des fonds dont nous disposerons, les travaux devraient s’échelonner au cours de l’année 2018/2109.

Développer nos deux ateliers de réparation d’instruments

La création d’un atelier de réparation d’instruments au sein de l’école était primordiale afin que le parc instrumental vive longtemps.
Nous avons octroyé à Paty, une jeune fille de 26 ans issue du quartier, une bourse pour une année d’études en France (année scolaire 2014/2015). Elle est maintenant responsable de cet atelier des vents.

Nous travaillons désormais à la formation de deux luthiers-archetiers pour les instruments à cordes frottées. Dans ce nouveau projet, La banda de oxacal’association belge «Luthiers Sans Frontières» est à nos cotés. Depuis 2016, neuf stages de lutherie ont eu lieu à Oaxaca avec des professionnels venus d’Europe. Deux jeunes ont été sélectionnés: Elia a suivi une formation de sept mois en Belgique en 2017 dans un atelier de lutherie, et Fredi effectuera un an de stages en 2018/2019 à Paris pour parfaire sa formation pratique.

Les compétences de nos luthiers-réparateurs sont une clé pour l’autonomie de l’école de musique: d’une part, nos instruments bénéficient d’un entretien régulier et de qualité,
d’autre part, les musiciens extérieurs en nous confiant leurs instruments à réparer, créent une source de revenus qui profite à l’ensemble atelier-école.

Permettre à tous les enfants qui le souhaitent de rejoindre la Banda

Pour assister aux cours de musique, les enfants versent 12 pesos par cours (50 cts d’euro) soit 60 pesos par semaine (3€). Cela garantit à l’école une certaine autonomie (petit matériel, électricité, une partie du salaire des professeurs). Malheureusement, pour les familles les plus défavorisées cela pèse parfois trop lourd dans leur budget; nous offrons des bourses à ces familles pour qu’aucun enfant désireux d’apprendre ne soit privé de musique.

 

Des bourses d’études pour ceux qui souhaitent aller plus loin

Il y a des élèves talentueux parmi les enfants de la Banda qui souhaitent poursuivre leurs études musicales au conservatoire. Nous leur offrons une bourse pour que ce rêve devienne possible. A la rentrée 2015, Erik (saxophone) et Octavio (percussions) ont été intégrés au conservatoire de musique régional du CECAM pour un cycle de 3 ans. Deux nouveaux candidats les ont rejoint depuis: Gustavo (trombone) et Florida (Clarinette). En Septembre 2017, Carlos (hautbois) et Agni (trombone) ont été admis au conservatoire de Bellas Arte de Oaxaca. Carlos, qui a débuté la musique avec nous, a décroché en 2018 un contrat de travail comme second hautbois au sein de l’Orchestre Symphonique de la ville, alors qu’il n’a que 15 ans!

Publicités